L-osteopathie

L'ostéopathie

BLOOOOM-UP_quadri

Le réseau social du bien-être, lance son blog,
consacré aux professionnels du bien-être et aux thérapies.

Rejoingnez-nous sur BloooomUP !


Qu'est-ce que l'ostéopathie ?


DSCF7151_A BD

Nicolas Masson est ostéopathe à domicile.

Il nous aide à comprendre les principes et champs d’action de cette thérapie manuelle
et nous explique pourquoi elle connait un tel essor ces dernières années.

 

Comment est née l’ostéopathie ?

 

A la fin du 19ème siècle, l’Américain Andrew Taylor Still pose les bases de l’ostéopathie. Etonnamment, il n’est pas médecin et s’intéresse au corps humain à l’occasion de la guerre de sécession et d’une épidémie de méningite qui frappe sa famille. Ses questionnements le conduisent à rechercher la cause des pathologies pour retirer le blocage, redonner la mobilité et permettre ainsi au corps humain d’entrer dans une forme d’auto-guérison.

Sa thérapie connait rapidement, on l’appelle alors le « rebouteux éclair ». Il crée alors sa première école : l’American School of Osteopathy (ASO) à Kirksville (Missouri) dans laquelle se développera la discipline ostéopathique. L’ostéopathie connaitra un développement fulgurant en Amérique, où elle est rapidement autorisée sur l’ensemble du territoire, intégrant la formation des médecins depuis 1973.

En Europe, les élèves de Still s’implantent tout d’abord en Angleterre avant d’être importée en France vers 1950. Dans notre pays, il faudra attendre 2002 pour voir enfin la discipline ostéopathique légalisée.

 

Prise en charge de l’ostéopathie en France

 

Le remboursement des soins ostéopathiques est possible et de plus en plus pratiqué. Il se fait exclusivement par l’intermédiaire des mutuelles et des complémentaires, même si l’ostéopathe est également médecin ou kinésithérapeute.
En 2019, plus de 95% des mutuelles prennent en charge l’ostéopathie. Reconnue pour son efficacité, elle est de mieux en mieux remboursée.

 

Quel est l’intérêt de l’ostéopathie ?

 

L’un des forts atouts de l’ostéopathie est sans aucun doute sa diversité ! Car il n’existe pas une mais des pratiques ostéopathiques qui conviendront à chaque type de patient ou de pathologie :

*  L’ostéopathie structurelle : l’ostéopathe utilise des mouvements vifs et rapides (qui peuvent entrainer un craquement) qui permettent un relâchement des muscles contractés. Il procède également à des mobilisations articulaires et à un travail musculaire.

*  L’ostéopathie cranio-sacrée ou techniques fasciales (Fascia) : Par des mouvements légers, le praticien rétablit une meilleure circulation des liquides, ainsi les tissus de soutien (fascias) et les membranes se relâchent. La mobilité d’ensemble en est améliorée. C’est une méthode douce.

*  L’ostéopathie viscérale : l’ostéopathe agit essentiellement sur les organes du bassin, petit bassin et thorax pour améliorer la circulation des fluides permettant une amélioration du fonctionnement de ces organes et donc globalement du corps.

*  L’ostéopathie énergétique/somato-émotionnelle : elle s’appuie sur les techniques de la médecine traditionnelle chinoise, du REIKI ou autres techniques énergétiques, ainsi que sur la pratique cranio-sacrée, et des techniques de respirations ou de mentalisation.

 

Pour qui ?

 

Recevoir les soins d’un ostéopathe est possible à toutes les périodes de la vie, du nourrisson au grand âge.

 Quel que soit notre âge, consulter un ostéopathe à titre préventif, permet de limiter les troubles et les dysfonctions avant qu’ils ne dégénèrent en douleurs. Pour avoir une croissance harmonieuse, et pour tendre vers un état de santé optimal, les soins préventifs d’un ostéopathe sont donc recommandés !

 

Sportifs, nourrissons, femmes enceintes, enfants, séniors, adultes, adolescents, … chacun peut trouver son compte dans l’ostéopathie, des pratiques et des praticiens qui lui conviennent !


osteopathie-femme-enceinte


Les chiens, les chats, les chevaux peuvent eux aussi profiter d’une séance ostéopathie ! La formation pour être ostéopathe pour les humains ou ostéopathe animalier est cependant différente.

Le saviez-vous ? l’ostéopathie animale s’est tout d’abord adressée aux chevaux de course chez qui elle améliorait les performances.

 

Pourquoi ?

 

*  Les troubles structurels : les torticolis, problème de la colonne vertébrale…

*  Troubles neurologies : sciatiques, cruralgies…

*  Les troubles digestifs : coliques, reflux, R.G.O., gaz, ballonnement, constipation…

*  Douleurs chroniques ou aigues : arthrose, entorse

*  Dysfonctions neuro-végétatives : stress, trouble du sommeil, nervosité…

*  Troubles circulatoires : jambes lourdes, pesanteur pelvienne, maux de tête…

*  Les problèmes respiratoires, O.R.L., crâniens : otites, rhinites, bronchites, asthme, allergies, sinusites, acouphènes

*  Troubles liés au port d’appareillages : dentaires, lunettes, semelles…

*  Suivi de la pratique sportive : prévention des traumatismes, amélioration des performances

*  Les autres troubles : difficulté d’endormissement, colère, difficulté de succion, difficulté à la marche, nombreux troubles spécifiques des sportifs…

 


Comment fonctionne l'ostépatie ?

 
L-osteopathie-pour-reequilibrer-les-bebesBD



L’ostéopathie repose sur quelques grands principes. Ils répondent à la définition de la santé par l’OMS : « La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité. »



L’unité du corps

Le corps est composé de différentes parties interconnectées et indissociables. Différents liens les unissent : Quand le fonctionnement d’une partie du corps est affecté, les autres le sont aussi.

Le corps possède des mécanismes de guérison et de régulation internes, il a une tendance naturelle au retour à l’équilibre et à la santé lorsque de bonnes conditions lui sont offertes pour le faire.

L’ostéopathie propose donc de stimuler les mécanismes naturels du corps.



La règle de l’artère

A.T. Still pensait que le sang et le système circulatoire maintenaient les défenses naturelles du corps. De plus Pour que les organes remplissent bien leurs fonctions, il est nécessaire qu’ils soient bien alimentés par notre circulation sanguine.



Interrelation structure/fonction

La structure est ce qui maintien le corps : les os, les ligaments, les tendons, les tissus de soutien, et même les cellules, les nerfs. La fonction est la « mission » d’un élément du corps : par exemple la « transmission d’information » est la fonction de la structure « nerf » !

Selon Still, « La structure gouverne la fonction » et les deux sont interdépendantes, donc une dysfonction sur l’une perturbait l’autre.

On voit dans ces grands principes que A.T. Still avait pressenti les principes de l’immunité et d’homéostasie, il était en avance sur son époque.

 


L'interview de Nicolas Masson
Logo-HD
Le site de Nicolas Masson


 

Pouvez vous nous décrire une séance d’ostéopathie à domicile ?

 

Etant ostéopathe à domicile j’ai tout d’abord pensé répondre essentiellement aux demandes de personnes à mobilité réduite. Or aujourd’hui ce profil représente à peine 15% de ma patientèle. Les gens apprécient de me recevoir chez eux, pour des questions pratiques ou parce qu’ils s’y sentent mieux pour recevoir des soins.

 

Je me déplace avec mon matériel : table, coussin, drap d’examen… tout ce qui permet d’offrir un niveau de prestation équivalent à une consultation en cabinet. Pour moi, pratiquer dans l’environnement de la personne donne parfois des clés de compréhension pour mieux appréhender les pathologies.

 

La consultation dure environ 3/4 d’heure. Elle commence par un « interrogatoire », indispensable, qui permet non seulement au patient d’exprimer sa souffrance actuelle mais également ses antécédents médicaux, ses habitudes de vie, son suivi dans différents domaines (dentaire, optique…).

 

Ensuite vient la phase de tests ostéopathique et orthopédique, afin de déterminer l’origine des douleurs.

 

Vient ensuite le traitement à proprement parler : en faisant un travail musculaire, articulaire, facial, crânien, ….

 

La séance se termine par quelques conseils, pour aller plus loin. Je peux donner des conseils hygiéno-diététiques, ou des exercices à pratiquer quotidiennement par exemple.

 

Comment l’ostéopathie arrive-elle dans votre parcours ?

 

DSCF7205_A BD

L’ostéopathie a été un vrai choix pour moi ! J’y ai été sensibilisé par un événement personnel. En effet, étant adolescent, j’étais très sportif. Un jour sont apparues des douleurs très vives sous mon genou et les médecins m’ont diagnostiqué une maladie d’Osgood-Schlatter (pathologie de croissance du genou). On m’a prescrit des anti-inflammatoires et séances de rééducation, puis recommandé un arrêt complet du sport.

 

Très frustré de cette situation qui s’éternisait, j’ai fini par aller voir un ostéopathe qui m’avait été conseillé. Il m’a donné des clés, des exercices qui me permettaient d’agir moi-même sur mon problème, et en deux séances il a déjà largement soulagé mes douleurs. C’était une libération ! Un suivi régulier m’a permis de dépasser cette épreuve. J’ai été par la même occasion convaincu des vertus de l’ostéopathie.

 

Pouvez-vous nous parler de la déontologie en Ostéopathie ?

 

Je garde toujours en tête la phrase de l’un de mes enseignants en ostéopathie qui disait « suivez vos patients comme s’ils étaient vos parents ». J’essaie d’appliquer au mieux ce principe qui me parait essentiel, mais parfois oublié, dans les métiers de soin. J’envoie un mail à mes patients après chaque séance pour prendre de leurs nouvelles. En ostéopathie, la prise en compte globale et l’attention portée au malade sont très importantes.

 

Pour être plus précis, nous disposons d’un code de déontologie initié par la chambre Nationale des Ostéopathes, mais comme il n’existe pas d’ordre des ostéopathes, ce code n’est pas forcément suivi et ne donne pas lieu à sanction disciplinaire en cas d’infraction.

 

NDLR : Nicolas MASSON fait parti d’un des syndicats d’ostéopathes nommé la Chambre Nationale des Ostéopathes, ces syndicats ne sont pas obligatoires pour les ostéopathes et tous les ostéopathes ne sont pas syndiqués.

 

Pourquoi d’après vous l’ostéopathie connait-elle un tel essor ces dernières années ?

 

L’ostéopathie répond à une vraie demande de mieux-être, qui va de pair avec l’essor du bio, du yoga l’aspiration générale à prendre soin de son corps de façon plus naturelle. Au XIXème siècle déjà, cette quête a été à l’origine de la création de l’ostéopathie. Notre pratique nous incite à prendre du temps avec le patient, à le considérer dans sa globalité.

 

L’efficacité de l’ostéopathie est l’une des principales raisons de sa popularité actuelle. Elle est d’ailleurs reconnue par les mutuelles qui la remboursent de mieux en mieux, partout en Europe.

 

Son efficacité à soulager les pathologies qui ne trouvent pas d’améliorations par ailleurs fait également son attractivité : acouphènes, vertiges et bruxisme en sont des exemples très représentatifs. Et nous travaillons aujourd’hui de plus en plus, en bonne intelligence avec différents soignants pour orienter au mieux le patient vers la spécialité qui soulagera ses maux.

 

Proposez-vous des séances d'ostéopathie en entreprise ?

 

Oui, j’interviens souvent en entreprise. Malheureusement pour l’instant ce sont souvent de grandes entreprises, mais j’espère que cette pratique pourra se propager aux plus petites car les soins sont très bénéfiques pour les salariés, et donc pour les employeurs ! L’absentéisme baisse significativement, la réputation de l’entreprise est améliorée et l’embauche est donc facilitée. Sur le long terme, c’est un très bon investissement.

 

 

 

 

 

Publié le 29 Septembre 2019

Partager l'article