claire-lalande-yoga-le-chemin-interieur

Claire Lalande
"Yoga, vers un chemin intérieur"

Claire Lalande : Yoga, vers un chemin intérieur

 



a9c8c8_68ae6ef3a3494b8ca1c75ecc40e4ff79_mv2

 

« J’ai vite observé de gros changements dans ma force et ma souplesse »

 

 

La professeure de Yoga Claire Lalande
nous en dit plus sur son livre
« Yoga – vers un chemin intérieur. »

 Une interview BlooooUp ! de Mélissa Vieira

 

 

Comment avez-vous eu l’idée d’écrire votre livre Yoga – vers un chemin intérieur ? Pourquoi ?

 

J’ai toujours adoré écrire et une idée de livre a germé dans ma tête l’année dernière. J’ai préparé une proposition que j’ai envoyée par email à de nombreuses maisons d’édition. La maison Solar m’a répondu, mes éditrices et moi nous sommes rencontrées. Au lieu de partir sur mon projet originel, elles m’ont proposé d’écrire un livre général de découverte sur le yoga et accessible à tou.te.s. J’ai vraiment eu de la chance, c’était vraiment chouette de leur part de m’avoir fait confiance comme ça ! 

 

J’avoue que l’idée m’a beaucoup plu et ça a été très intéressant de travailler main dans la main avec mes éditrices. 

Des premières idées au livre imprimé, le projet a toujours été en mouvement, en constante évolution, grâce aux regards des éditrices, du photographe et de l’auteur. Et quel plaisir de pouvoir enfin le feuilleter ! 

 

Comment avez-vous su que le Yoga était fait pour vous ? 

 

La pratique du yoga m’a assez vite convenue. J’ai commencé en Angleterre alors que j’arrondissais mes fins de mois à servir des bières derrière un bar. Une collègue venait juste de commencer à enseigner et j’ai rejoint son cours d’ashtanga. L’ashtanga est une pratique assez exigeante physiquement, donc j’ai vite observé de gros changements dans ma force et ma souplesse, ce qui était agréable. Et puis je me sentais quand même particulièrement bien après chaque cours, donc j’ai continué, de façon de plus en plus assidue et plus fréquente. Depuis, le yoga ne m’a plus vraiment quittée. 

 

 

Yoga-vers-un-chemin-interieur

 

Est-ce un sport accessible à tous ? 

 

Je ne sais pas vraiment si on peut appeler le yoga un sport. En même temps, il s’en remettra. En tout cas, ce qui est sur, c’est que c’est une pratique accessible à tou.te.s, en général (*) (**).

 

D’abord, la pratique des asanas (les postures) offre une palette de mouvements, d’intensités et de rythmes qui fait que chacun peut y trouver ce qui lui convient. La conscience et l’attention pendant la pratique est aussi idéale pour que chacun.e puisse modifier si besoin les postures. 

 

C’est aussi une pratique accessible car elle ne demande pas grand chose à part des vêtements vaguement confortables (et encore). Il n’y a même pas vraiment besoin de tapis pour faire du yoga ! 

 

Et en plus, la pratique des asanas n’est qu’une petite partie du yoga. Le mot yoga englobe beaucoup plus de choses qui s’adressent aussi à tou.te.s ! 

 

Quels sont les bienfaits d’une pratique quotidienne du Yoga ?

 

La pratique du yoga va peut être vous rendre plus fort.e ou plus souple, et peut être qu’avec un.e bon.ne enseignant.e et une pratique adaptée, vous allez pouvoir renforcer votre dos, apaiser des blessures ou calmer votre stress. 

 

Mais elle va aussi vous permettre d’être vraiment présent.e, elle va vous offrir un espace où passer du temps avec vous même, en toute conscience. C’est difficile de généraliser, car chacun vit sa propre expérience, mais pour moi, ma pratique quotidienne (qui prend des formes très variées) est un moment de plongées à l’intérieur et d’expériences. Et cette présence déteint et se propage dans mon quotidien et dans ma présence dans d’autres activités.  

 

 

(*) Bien entendu, certaines postures sont déconseillées pour certains problèmes spécifiques de santé.

 

(**) Un article publié dans la revue de l’association de science psychologique en 2018, par N.T. Van Dam et collaborateurs

“Mind the Hype: A Critical Evaluation and Prescriptive Agenda for Research on Mindfulness and Meditation” 

Rappelle que la MBSR n’est pas indiquée en cas de schizophrénie, désordre bipolaire, stress post traumatique, psychose.

 

Publié le 08 Janvier 2020

Partager l'article