frederika-van-ingen-sagesses-d-ailleurs

Frédérika Van Ingen
"Sagesses d'ailleurs"

Frederika Van Ingen,
Sagesses d'ailleurs

 

Frederika-Van-Ingen_4349

 

 « Il m'a semblé essentiel de rassembler ces regards différents dans un livre,
pour pointer leur universalité. »

 

 Frederika Van Ingen est journaliste, conférencière,
et également l’auteure de « Sagesses d'ailleurs pour vivre aujourd’hui. »
Un livre de développement personnel qui nous permet d’en apprendre plus
sur notre Terre et le vivant, grâce aux peuples racines.    
 
Une interview BloooomUp de Mélissa Vieira

 

Pourquoi avez-vous décidé d'écrire « Sagesses d'ailleurs pour vivre aujourd’hui » ?

 

Dans mon propre parcours de journaliste en quête de sens, j'ai eu la chance de rencontrer des personnes en lien avec différents peuples racines. Et après avoir échangé avec quelques uns, j'ai réalisé que, malgré la distance géographique qui les séparaient, malgré des cultures au premier abord très différentes, ils avaient tous une vision de la vie qui, dans les grandes lignes, se rejoint. Seule notre culture moderne semblait l'avoir oublié.

 

Il m'a semblé essentiel alors de rassembler ces regards différents dans un livre, pour pointer leur universalité. Plus précisément, leur connaissance profonde de ce que c'est qu'être un humain et du sens de la vie.

 

Quels sont ces « peuples racines » dont vous parlez dans votre livre ? 

 

Mon choix s'est d'abord tourné vers des passeurs, c'est-à-dire des personnes issues de notre culture qui ont passé beaucoup de temps à leur côté, plusieurs années. Car c'est le temps nécessaire pour déconstruire notre formatage culturel et pouvoir commencer à comprendre de l'intérieur ces regards autres. Sans quoi on ne fait qu'effleurer la profondeur de leurs savoirs.

 

Ces personnes avaient donc vécu de longues expériences auprès des Kogis de Colombie (Eric Julien) ; des Navajos (Lorenza Garcia) ; des Tsaatans (Corine Sombrun) ; des Maasaï (Xavier Péron) ; mais aussi les premières Nations du Yukon, (Kim Pasche) ; les chamanes de Touva (Borys Cholewka) ; d'Amazonie avec les Quechua Lamista (Céline Cholewka) ; Hopis, pueblos, etc. (Maud Séjournant) : Lakotas et Shipibos (François Demange) ; et enfin Charles-Hervé Gruyer et la Princesse Constance de Polignac qui avaient rencontrés de multiples peuples autour du monde. 

 

Qu'ont-ils à nous apprendre ?

 

Tout ce qui fait de nous des êtres humains :

 

cultiver la relation à soi, à l'autre, à la nature, au monde ; travailler sa pensée ; soigner sa parole pour préserver et entretenir nos liens ; réapprendre à vivre en harmonie avec le temps qui passe, celui du Vivant, qui est celui de la nature mais aussi de nos corps (et sans doute de notre esprit) ;  trouver sa place dans le collectif pour contribuer là où c'est juste pour chacun ; équilibrer le féminin et le masculin en soi ; vivre ensemble harmonieusement ; prendre soin (donc soigner autrement) ; préserver l'équilibre du Vivant...

 

Tous ces éléments font partie intégrante de leur culture et leurs sociétés contribuent à l'entretenir. En cela, ils sont inspirants pour nous, individuellement bien sûr, mais aussi collectivement. 

 

Publié le 08 Mars 2020

Partager l'article